Le Protectorat de l’Ombrelle, tome 1 : Sans âme

Titre VF : Le Protectorat de l’Ombrelle, tome 1 : Sans âme

Titre VO : The Parasol Protectorate, book 1 : Soulless
Auteur : Gail Carriger (USA)
Traduction de Sylvie Denis
Publié aux Éditions Orbit
Date de publication : 12 janvier 2011
Genre : Bit-Lit, Fantastique
Pages : 313
Source : Service Presse avec les Éditions Orbit. Je remercie tout particulièrement Laetitia !
Nombre d’étoiles :
Quatrième de couverture
Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté !
Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire.
Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ?

Mon avis.
J’attendais énormément ce livre depuis que la sortie avait été annoncée aux Éditions Orbit. Déjà, la couverture m’intriguait au plus haut point et le résumé titillait mon intérêt : des vampires, des garous, encore et encore !
Malgré mon inquiétude à chaque fois que je commence une nouvelle saga bit-lit, je dois dire que celle-ci m’a plutôt séduite par son côté original et unique.
On retrouve un Londres du 19ème siècle, marqué par le reine de Victoria qui a accepté le « coming-out » des créatures de la nuit, tels que les vampires, les loups-garous ou encore les fantômes. D’ailleurs, un représentant des vampires (le potentat) et un pour les loups-garous (le dewan). Une structure hiérarchique existe également et les créatures de la nuit sont soumises au respect de certaines règles, comme celle de s’identifier au BUR.
Les humains n’ont plus peur de ces créatures et aspirent même à être transformés. Mais voilà, on ne devient pas garou ou vampire comme ça en claquant des doigts… Il faut d’abord devenir drone d’un vampire ou porte-clef d’un garou et avoir assez d’âme pour espérer ne pas mourir dans l’opération.
Si tout cela vous semble bien compliqué, je vous assure, c’est normal ! La mythologie mise en place par l’auteur est assez complexe et n’est pas expliquée dans les premières pages du roman. Il vous faudra vous armer de patience et attendre que cette mythologie s’ouvre à vous et alors là…. ce n’est que du plaisir !
Alexia est une jeune femme assez spéciale, dépourvue d’âme, ce qui la protège des créatures surnaturelles qui redeviennent « humains » à son contact. Elle se retrouve malgré elle embarquée dans une aventure assez étrange avec des scientifiques qui voient très mal le coming-out accepté par tous et ne pensent qu’à une chose : prendre le pouvoir une fois pour toutes sur ces créatures avant qu’elles ne le fassent. Ils cherchent donc le moyen scientifique de venir à bout des vampires et autres créatures de la nuit… en effectuant des expériences pas très orthodoxes ! Évidemment, l’arrivée d’une « sans-âme » leur apparaît vite comme l’arme ultime est étudier de près pour pouvoir la reproduire !
Le récit bouge, est rythmée et est assez humoristique grâce surtout au franc-parler et à la répartie des personnages, en tout particulièrement les conversations entre Alexia et Lord Maccon qui sont savoureuses !
On notera cependant un discours parfois scientifique difficile à comprendre… concernant la quantification des âmes.
Les personnages sont un point fort du roman. J’ai beaucoup aimé Alexia, une vieille fille de 25 ans (et ben, dire que j’en ai presque 30 et que je suis toujours pas mariée !), qui n’a pas sa langue dans sa poche et n’hésite pas à envoyer balader sa famille qui la considère comme une moins que rien.
La dynamique familiale de la famille Loontwill (sa mère s’est remariée suite au décès de son père, un italien, un certain Tarabotti) m’a fait de suite penser à Cendrillon mais à un Cendrillon à l’envers. Cendrillon serait ici pas très jolie et serait affublée de deux petites bécasses soeurs superficielles qui attirent toutes les attentions de leur mère, puisque, elles, sont bonnes à marier. Madame Loontwill m’est apparue dans tout le récit comme un personnage dur et mesquin, voire sans âme… (comme quoi, le fait d’en avoir une ne fait pas tout !)
Mais le gros, gros point fort de ce roman, c’est la relation Alexia – Lord Maccon qui est simplement celle qui m’a le plus ému et le plus fait rire en même temps ! La répartie des deux, leur façon de faire tourner l’autre en bourrique et de en même temps autour du pot, j’ai adoré !
On mentionnera également quelques passages « érotiques » à mourir de rire, spécialement à la fin du roman. Il ne faut pas perdre de vue qu’Alexia est une vieille fille qui n’a jamais vu la « Bête » !
J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteur, même si j’aurais peut-être préféré qu’il soit rédigé à la première personne et qu’Alexia nous raconte directement son histoire. Mais c’est peut-être mieux ainsi dans la mesure où on peut connaître les évènements qui se passent hors de la sphère d’Alexia.
Sans être un coup de coeur, je mets néanmoins 5 étoiles à ce récit, ne trouvant que très peu de points négatifs à relater, sauf peut-être le côté rébarbatif et compliqué des explications purement scientifique. À part ça, j’ai aimé ce voyage dans un Londres alternatif passé où les vampires et les garous côtoient les humains sans qu’ils soient considérés comme le mal absolu. Une très belle découverte, une saga que je vais poursuivre sans aucun doute !
Ce que je retiens de ma lecture :
  • Le Plus ? Une mythologie intéressante, un récit bien agencé et des personnages hauts-en-couleur !
  • Le Moins ? Les petites conversations trop scientifiques et théoriques à mon goût.
  • La saga comportera au moins 5 tomes :
                            – Tome 2 : Changeless sorti en avril 2010 aux USA
                            – Tome 3 : Blameless sorti en septembre 2010 aux USA
                            – Tome 4 : Heartless sortira en juin 2011 aux USA
                            – Tome 5 : Timeless sortira au printemps 2012 aux USA
Les avis d’autres Livraddictiens qui l’ont lu : fangtasia, cecile, Mlle_Lily, Azarea et d’autres à venir sur la fiche bibliomania du livre :

Commentaires

  1. Il est dans ma liste d'achats!! En tout cas, tu donnes très envie toi aussi!! 29 janvier 2011 20:06

  2. Je l'ai beaucoup aimé aussi. Les scènes plus "hot" m'ont fait mourir de rire (et pour une fois c'était volontaire) et j'adore Miss Alexia et ses expériences hautement scientifiques! 29 janvier 2011 20:12

  3. Je crois que je vais arrêter de venir chez toi lol à chaque fois je découvre une nouvelle envie :) En tout cas merci pour cette chronique qui m'a fait découvrir la saga et qui donne vraiment envie.

    Si en plus Karine:) confirme c'est le pompon :D 29 janvier 2011 20:47

  4. Il est dans ma wish-list et sûrement un de mes prochains achats. Ton avis me donne encore plus envie de le lire ! 29 janvier 2011 20:54

  5. J'ai encore plus envie de le sortir de ma pal. Mais LC oblige, il va devoir patienter encore quelques jours :) 29 janvier 2011 22:13

  6. Je l'avais déjà repéré, mais je suis contente de lire ton avis dessus !
    Il file dans ma wishlist, d'autant que le seul point noir que tu cites est justement une des choses que je préfère dans les romans fantastiques, une petite dose de scientifique ! 29 janvier 2011 23:17

  7. oh... ma LAL ne te dit pas merci ;) 29 janvier 2011 23:24

  8. Je l'ai mis dans ma wish-list dès que j'en ai entendu parler. Je ne l'achèterai pas avant quelques mois mais je compte lire la saga en anglais, en espérant que les termes scientifiques ne me seront pas trop hermétiques. 30 janvier 2011 10:58

  9. Il commence à bien tourner sur les blogs celui-ci, il a l'air top ! 30 janvier 2011 11:27

  10. Il me tente beaucoup et sa couverture est superbe! 30 janvier 2011 20:23

  11. Ce livre m'attire énormément déjà de part son ambiance d'un autre age et je suis très curieuse d'y retrouver des être surnaturels dans cette époque. bel avis en tout cas. 30 janvier 2011 20:42

  12. Ton blog et tes chroniques font vraiment souffrir ma LAL et donc ma PAL ! Mon porte-monnaie ne te remercie pas, mais moi oui ! 31 janvier 2011 11:47

  13. il va vraiment falloir que je le lise celui-ci 31 janvier 2011 14:53

  14. Je suis interessé de discuter avec toi de la mythologie que tu as lu car je ne l'ai pas trouvé :( 4 juillet 2011 18:04

  15. @ptitelfe : pourtant, la question de l'âme pour devenir vampire, le fait qu'Alexia n'en ait pas, c'est quelque chose d'assez original. Enfin, perso, c'est comme ça que je l'ai vu. 4 juillet 2011 18:26

  16. Je ne lis que des bonnes critiques sur ce livre! J'ai très hate de le lire. 4 janvier 2012 22:52

Laissez un commentaire

21 août 2015 05:28