Les Lames du Cardinal, tome 1

Titre VF : Les Lames du Cardinal, tome 1
Auteur : Pierre Pével

Publié chez Bragelonne
Première Edition : septembre 2007

Edition Lue : Bragelonne – 3ème tirage (mars 2010)
Pages : 300

Livre Lu dans le cadre d’un partenariat avec les Editions Bragelonne et Livraddict.

Évènements :
15 septembre : Book Club Spécial
23 septembre : Venue de Pierre Pével sur le forum de Livraddict pour une soirée spéciale questions/réponses
_____________________________


Quatrième de couverture :

Paris, an de grâce 1633.
Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes… Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal !


Mon avis.

Je crains de devenir peu crédible dernièrement sur mon blog en encensant les derniers livres que j’ai lus ! Depuis quelques temps, en effet, j’ai la chance de faire des belles découvertes livresques que ce soit par les partenariats Livraddict ou encore grâce au jury des lecteurs (polar) du Livre de Poche.
Les Lames du Cardinal de Pierre Pével n’échappera pas à ce constat, il est de nouveau question de vous proposer un coup de coeur en ce début de mois de septembre qui commence sous les meilleures auspices !

L’histoire ?
À la lecture de la quatrième de couverture, je restais néanmoins sceptique, un récit de capes et d’épées avec un fond fantasy où apparaissent des dragons en plein coeur de l’histoire de France… Tout ça peut laisser perplexe.
Mais finalement, j’ai vraiment bien accroché au récit et j’ai même envie de creuser un peu plus dans le genre capes et épées car me replonger au temps du Cardinal de Richelieu, des Mousquetaires et compagnie, ça m’a vraiment plu !

L’histoire est divisée en quatre parties. Les deux premières sont plus longues à démarrer car elles mettent l’histoire en place et peuvent paraître longues et désordonnées au vu de la multitude des personnages présentés.
J’avoue qu’au début du récit, j’étais complètement perdue face à cette multitude de personnages. Ça n’a pas été facile d’y mettre de l’ordre dans la mesure où à chaque chapitre, on changeait de personnages…
Puis, au fil des pages, j’ai commencé à apprécier le rythme du récit, les continuels changements de personnages (qui permettaient ainsi de découvrir l’histoire sous plein de facettes différentes) et une fois que les Lames du Cardinal se sont retrouvées, l’histoire a en effet pris son envol et j’ai eu beaucoup de mal à décrocher du livre.

Les éléments de fantasy s’intégrent parfaitement au récit et ne choquent pas plus que ça dans le tableau de l’histoire de France qui est dépeint par Pierre Pével. Au contraire, j’ai plutôt apprécié ce petit coup de nez dans l’Histoire française, bien que les éléments de fantasy restent très en retrait dans ce premier tome.
Il est surtout question de planter le décor, apprendre à connaître les fameuses Lames du Cardinal et voir le potentiel que cette petite équipe dégage lorsqu’ils viennent à travailler ensemble !

J’ai également été séduite par la qualité de l’intrigue principale qui défend particulièrement bien les couleurs du genre « cape et épées ». Trahison, vengeance, duels, tout est rendez-vous pour nous offrir un superbe moment de détente.
J’ai spécialement adoré la petite intrigue autour de Laincourt, qui démontre toutes les capacités de l’auteur à surprendre son lecteur ! Je dois avouer que je n’ai rien vu venir ! (Je ne peux en dire plus sans vous spoiler, désolée !)
Sinon, la fin du récit est magistrale, j’ai beaucoup aimé les conclusions qui ont été apportées à l’auteur. C’est vrai que pendant tout le récit, il y a des éléments qui nous tarabustent, qu’on ne comprend pas bien, et à la fin, on finit par avoir le fin mot de l’histoire.
Il y a juste deux-trois éléments qui me sont complètement passés à côté, car arrivés trop tôt dans le récit… et vu que j’étais encore en phase apprendre à bien reconnaître tous les personnages, je n’ai pas su suivre le développement de l’histoire sur ces points.
Celui qui me vient en tête à titre d’exemple est la mission de Saint-Lucq auprès du notaire. Je ne sais pas (ou j’ai complètement loupé) à quoi servait la lettre que ce dernier devait absolument récupérer. Si vous pouvez m’éclairer sur ce point, allez-y (de toute façon, je compte bien en parler lors du book club, le 15 septembre prochain) !

Niveau personnages, difficile de s’attacher à un en particulier, vu la multitude. Cependant, malgré le fait qu’ils soient nombreux, Pével prend néanmoins le temps d’approfondir chacune de ses Lames, de telle manière qu’on a vraiment l’impression de retrouver une vieille bande de potes !
Parmi mes « chouchous », je noterai Ballardieu car j’aime son côté protecteur avec la Baronne de Vaudreuil, La Baronne, Agnès, car c’est la seule femme au sein des Lames et qu’elle démontre un courage et une insouciance à toute épreuve, n’hésitant pas à partir sur un coup de tête dans une mission dangereuse et peut-être mortelle.
Petit coup de coeur afin pour Marciac, le Don Juan de la bande, hédoniste notaire qui passe sa vie entre courir les jupons et jouer, jouer, jouer… au risque d’alourdir ses dettes et de devoir jouer un jeu avec ses compagnons d’armes.

Pour l’écriture, je n’ai rien à redire, à part quelques longueurs inutiles dans les descriptions qui n’apportent, parfois, rien au récit. On sent que Pével a le souci du détail et qu’il ne laisse absolument rien au hasard ni à l’imagination du lecteur. Chaque scène est décrite dans les moindres détails, ainsi que les personnages dont on ignore juste la couleur de leur sous-vêtements !
À part ça, j’adore toujours autant lire Pierre Pével qui a réussi à insuffler une dynamique, un rythme cinématographique à son récit. Pendant toute ma lecture, je m’imaginais en fait en train de regarder le film des Lames du Cardinal, tellement les scènes étaient vivantes dans mon esprit, que les évènements s’enchaîner sans relâche ! Une très belle plume !

Le mot de la fin ?
  • Le Plus ? Un super bon roman de cape et d’épées plein de suspense, de rebondissements et qui vous surprendra jusqu’à la dernière page (je dirais même le dernier mot !)
  • Le Moins ? Quelques longueurs inutiles dans les descriptions et un pêle-même en début de roman qui risquent fort d’égarer certains lecteurs pas très attentifs !
  • La Note ? 9.1/10

Les Livraddictiens en ont dit :

El Jc : « Voilà donc au final un roman plaisant. Une production Française et récente de « cape et d’épée » qui plus est. Assez rare, si vous voulez mon avis, pour être souligné et salué. Un roman qui fleure bon le roman d’aventure populaire. Un roman qui fait fis d’une intrigue trop machiavélique au profit d’une action menée tambour battant (ou qui l’aurait du) par une petite troupe de personnages forts en gueule et incarnant les archétypes que nous aimons tant. Alors certes, cela manque un peu de gouaille dans les dialogues, les duels n’ont pas ce petit côté épique propre à vous faire vous dandiner dans votre fauteuil et le tout manque un peu de rythme. Mais que diable, voilà un roman de « Cape et d’épée » de fort bonne facture, et je n’ai nulle envie en refermant la dernière page de bouder mon plaisir. »

Emeralda : « Les Lames du Cardinal » est un formidable roman d’aventures où action et magie se mélangent magistralement. Les amateurs de récits de capes et d’épées du 19 ème seront ravis ainsi que ceux de Fantasy. J’avoue que la plume de Dumas doit en vibrer de colère tant le genre est à la fois novateur et respectueux de la tradition. Pierre Pevel réalise là un grand écart entre les genres et le tour de force réside dans le fait de parvenir à marier les deux sans provoquer autre chose que des vagues de plaisir aux lecteurs !

Les intrigues et les dénouements (à plusieurs niveaux) présents dans « Les Lames du Cardinal » seront totalement imprévisibles et interminables. « 


Lolo : « L’intrigue est vraiment très prenante. Les rebondissements sont nombreux et souvent je ne les voyais pas arriver. »

Melisende :  » Pierre Pevel mélange ainsi brillamment le côté fantasy des dragons au côté historique français sous le règne de Louis XIII et de Richelieu. On sent les recherches derrière, notamment sur Paris (sur l’histoire de la construction de ses différents quartiers), ou encore sur la position de la France face à l’Espagne et aux autres pays européens. « 

Et encore bien d’autres sur Bibliomania !

Commentaires

  1. Bravo Jess, belle chronique et complète qui plus est. Merci pour la petite citation ;o) Si tu veux poursuivre ta découverte du roman de cape et d'épée outre les ouvrages magistraux d'Alexandre Dumas je te conseille sans vergogne de piocher dans les récits de la série du Capitaine Alatriste de Arturo Perez-Reverte. tu m'en diras des nouvelles. 8 septembre 2010 22:11

  2. @El Jc : Merci pour le conseil. Je vais essayer d'inclure tes suggestions dans ma PAL monumentale ^^ 9 septembre 2010 10:37

  3. Je n'avais pas la possibilité de le lire, sachant que cela ferait très très juste pour ce book-club, mais je vais le regretter, je sens. En plus, comme pour toi, le résumé ne m'attirait que modérément, sans quoi j'aurais surement fait un effort ! brrrrr.. bon, et bien, je vais lire les autres avis avant de le placer dans ma wish.

    Bel article. Biz, nanet 9 septembre 2010 18:17

  4. C’est un roman agréable à lire, plein de rebondissement, d’intrigue et de secret mais j’ai eu une légère déception m’attentant à plus de fantastique.
    , je t'invite à lire mon avie ici :
    http://petitepom.sosblog.fr/pom-b1/pom-b1/pom-b1/Les-Lames-du-Cardinal-Pevel-Pierre-b1-p59705.htm 10 septembre 2010 11:33

  5. Ton avis me donne envie de recommencer l'aventure des Lames ! :D
    J'ai abandonné au bout de quelques pages à cause des longueurs et d'autres livres à lire ! Je sais qu'il est à ma dispo à la bibliothèque, donc je le remet dans ma WL :) 7 mai 2011 22:00

Laissez un commentaire

18 June 2019 17:22