Le Labyrinthe de la rose

Livre lu dans le cadre du prix polar 2010 du Livre de Poche.

Quatrième de couverture.

Tandis que Lucy attend une greffe de coeur à Londres, Will sillonne l’Europe pour tenter de donner un sens à l’héritage que sa mère lui a légué. Une quête qui les liera, Lucy et lui, de façon inextricable et ce, à tout jamais. Mais parviendra-t-il à répondre aux questions qui le taraudent? D’autant que Will n’est pas le seul à rechercher les vérités qui se cachent au coeur du Labyrinthe de la Rose…
Plus qu’un livre, plus qu’un jeu, un défi : laissez-vous entraîner sur la piste des mystères du Labyrinthe, découvrez les secrets de John Dee, éminent scientifique et astrologue du XVIème et reconstituez le puzzle qui mène à la Rose…

Mon avis.
Je pensais tenir entre les mains un bon thriller dans la veine du Da Vinci Code en commençant ce livre et au final, je le ferme avec une immense déception.
Pourtant, tout avait très bien commencer, l’histoire, les personnages et leurs interactions, je me suis vraiment plongée dans le roman avec énormément de plaisir, puis doucement tout a dérapé…
L’intrigue était pourtant intéressante. Un héritage familial complexe et mystérieux qui ouvre sur la quête des secrets de John Dee, scientifique et astrologue du 16ème siècle, aïeul de la famille Stafford que nous suivons au long du récit.
Avec un début fracassant, je m’attendais vraiment à une quête riche en rebondissements et qui m’emmènerait dans les méandres de l’histoire – vraie ou inventée par l’auteur – et suivre la résolution de l’énigme dans ses moindres détails.
Mais bien vite, j’ai déchanté car l’énigme en question était d’une complexité telle que je n’y ai strictement rien compris. Au final, je ne sais plus qui est John Dee, quel est son rôle dans l’histoire, ce que vient faire la cathédrale de Chartes… Bref, je me suis complètement perdue dans ce récit, ne continuant ma lecture que pour apprendre encore à connaître les personnages principaux, seul intérêt du livre selon moi…
Le récit tourne autour du terme de la « parousie« , soit la seconde venue du Christ sur Terre, laquelle serait synonyme de « fin du monde » ou d' »armaggedon » selon les croyances. Au long du récit, on retrouve une sorte de « secte » qui croit que le Christ revient sur Terre pour se venger et élèvera aux Cieux les plus méritants, ceux qui ont rejoint leur clan.
Cette secte cherchera à s’emparer de l’héritage des Stafford durant tout le roman, donnant du fil à retordre à Lucy et Alex, les deux héroïnes principales de l’histoire.
De plus, il est fort regrettable que certains éléments du récit soit trop prévisibles au point de ne laisser aucune surprise au lecteur au moment de leur révélation…
Un mot sur les personnages. J’ai adoré Lucy, cette fille de 28 ans, atteinte d’une maladie attrapée lors d’un voyage professionnel qui lui affaiblit son coeur à une vitesse grand V. Elle a besoin rapidement d’une transplantation, sinon c’est la mort qui l’attend…
Elle rencontre le Dr Alex Stafford, un brilland immunologue qui va tomber sous son charme et va tout faire pour la séduire. Alex a un frère, Will, qui – malgré les protestations de son père – a décidé de partir à la découverte de l’héritage que lui a légué sa mère.
Le point de départ de l’histoire est le décès de Will : Alex va reprendre, bien malgré lui, les recherches de son frère avec Lucy, passionnée par cette énigme, qu’elle sent liée à elle d’une manière ou d’une autre. Autour d’eux, vont graviter deux amis de Will : Simon, son meilleur ami et Siân, son ex petite amie.
Ces quatre personnages m’ont vraiment poussée à continuer ma lecture malgré le fait que l’intrigue principale avait perdu tout intérêt pour moi. Hauts en couleur, avec leur caractère bien trempé, leur humour, leur découverte au fil de l’énigme a été un réel plaisir.
La relation entre Lucy et Alex était très intéressante car on la voit vraiment évoluer : ils se découvrent petit à petit, laissant exploser leurs sentiments seulement lorsque le lecteur a le sentiment qu’ils sont vraiment amoureux, une relation qui se construit avec le temps pour finir en apothéose.
L’écriture de Titania Hardie est dynamique, rythmée pour un thriller. Cependant, les explications données sur l’énigme posée par le roman (à laquelle je n’ai rien compris, je le rappelle), sont trop denses et incluses dans les dialogues de manière intimiste, comme si ces conversations n’appartenaient qu’aux protagonistes et que le lecteur était considéré comme un intrus dans une discussion qui ne le regarde pas. Cet aspect des choses m’a beaucoup gênée car je ne me suis effectivement pas sentie à ma place lors de ses grandes discussions et c’est peut être pour cette raison que j’ai perdu le fil…
En conclusion, cette lecture est loin d’être l’une de mes préférées de l’année… Au contraire, elle se trouvera sans doute au bas du tableau !
Une intrigue trop complexe, des personnages certes bien appronfondis mais trop intimistes, le lecteur ne se sentira jamais comme « une part du livre » comme c’est le cas dans bien d’autres lectures et un style trop scolaire peut-être, où l’auteur vous sermonne de détails incompréhensibles.
Note finale : 6.7/10
  • Intrigue : 4.5/10 (trop complexe)
  • Personnages : 9/10 (des personnages attachants, bien appronfondis dont les relations sont l’élément fort de ce roman)
  • Écriture : 6.5/10 (un style qui laisse au lecteur l’impression d’être un intrus par moments)
Le Labyrinthe de la rose de Titania Hardie (VO : The Rose Labyrinth)
Aux Éditions First (2008), Le Livre de Poche (2010)
570 pages

Commentaires

  1. La couverture est sympa, mais je passe... 3 août 2010 16:47

  2. Je vais peut-être passer mon tour ... 3 août 2010 17:21

  3. Ce n'est pas le 1er avis négatif que je lis sur ce bouquin. Je passe aussi et ma LAL te remercie :D 3 août 2010 17:34

  4. Je n'aime pas trop les thrillers en règle générale. Ce livre-ci ne risque pas de me réconcilier avec le genre ! 3 août 2010 17:51

  5. J'ai exactement le même avis que toi sur ce roman, son seul intérêt est constitué par ses personnages. L'intrigue est effectivement très embrouillée et je n'y ai pas compris grand-chose au final. Une déception pour moi aussi ! 4 août 2010 00:57

  6. je préfère passer mon tour ! 4 août 2010 09:48

  7. Je fais moi aussi partie du jury et je suis rassurée de constater que je ne suis pas la seule à m'être perdue dans ces énigmes ! Comme toi, j'ai bien apprécié l'ambiance générale et les personnages mais j'ai décroché sur la fin. Dommage... 4 août 2010 20:12

  8. J'ai découvert ce livre à la bibliothèque hier.Je l'ai ouvert, j'ai lu le résumé, les premières pages. Je l'ai déposé. J'ai continué ma recherche d'autres livres. Mais ce " Le labyrinthe de la rose " m'intriguais tellement que je suis retournée dessus et j'ai recommencé à lire les première pages. Ce livre a l'air tellement complexe que j'ai décidé de ne pas l'emprunté et de chercher sur internet les différents avis à son propos. Au final, je ne pense pas l'emprunter.. Qui sait ? Peut-être qu'un jour je le ferais.. 5 avril 2013 15:52

Laissez un commentaire

28 mai 2016 23:58