Seul le silence

J’ai eu le plaisir de découvrir R.J. ELLORY dans le cadre du prix des lecteurs du livre de poche (polar) et je ne le regrette pas, même si mon avis général sur le roman est assez mitigé…

L’histoire.

Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps d’une fillette assassinée. Une des premières victimes d’une longue série de crimes. Des années plus tard, alors que l’affaire semble enfin élucidée, Joseph s’installe à New York. Mais, de nouveau, les meurtres d’enfants se multiplient… Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante. Avec ce récit crépusculaire à la noirceur absolue, R. J. Ellory évoque autant William Styron que Truman Capote, par la puissance de son écriture et la complexité des émotions qu’il met en jeu.

Mon avis.

Difficile de vous décrire mon ressenti suite à la lecture de ce roman tant il était changeant au fil des pages que je parcourais.
J’ai, à la fois, adoré la lecture de ce livre comme je me suis, parfois, vraiment ennuyée… au point de vouloir en finir pour enfin passer à autre chose.

On suit l’histoire de Jospeh Vaughan, un jeune homme provenant d’une petite bourgade de la Géorgie, assez ordinaire, où il ne se passe jamais rien… en théorie.
Il a 9 ans quand il est confronté pour la première fois à la Mort (celle de son père, en l’occurrence) et il semble qu’à partir de là, Celle-ci ne semble plus vouloir le quitter.
Il découvre le corps d’une jeune fille à l’âge de 12 ans, l’œuvre d’un serial killer qui sévit dans le coin depuis quelques temps et qui hantera Joseph jusqu’à ce que celui-ci découvre l’identité du meurtrier.

L’histoire du serial killer avait tout pour me plaire et m’embarquer dans un thriller haletant rempli de suspense. Pourtant…
Ce fut loin d’être le cas. L’histoire est vraiment lente, trop même et l’auteur nous embarque – à travers les yeux de Joseph – dans des récits annexes sans réelle importance et qui finissent par désintéresser le lecteur de l’objet principal du roman : les meurtres horribles de ces petites filles.

J’ai trouvé que parfois les détails donnés sur les meurtres (notamment lorsque Joseph imagine le meurtre de l’une des petites filles) sont vraiment de mauvais goût et m’ont vraiment dérangés.

Pas de réel suspense créé donc au fil du récit, le lecteur lâchera sans doute le fil plusieurs fois avant que son attention soit de nouveau focalisée sur le principal.
Au final, quand le pot aux roses sera dévoilé, il se peut que, comme moi, le lecteur soit assez déçu. Pas de réel indice donné au fil du livre, ni d’analyse personnelle du narrateur qui garde tout pour lui prétendant, lors de son procès, connaître l’identité du meurtrier sans en dire plus… et jusqu’à être confronté à lui dans le tout dernier chapitre. Tout arrive trop vite sur la fin alors que l’ensemble du roman est trop lent globalement : trop de contraste entre le roman et le dernier chapitre, je n’ai pas du tout aimé.

Niveau personnages, je n’ai pas du tout été séduite par le narrateur, Joseph, qui, pourtant, pourrait émouvoir le lecteur par tous les malheurs qui semblent s’accumuler au fil de sa vie. J’ai même vu en lui un suspect potentiel, genre le mec qui mène une « double vie » sans le savoir, une sorte de Jeckyl et Hyde.
Par contre, les deux femmes qu’il a aimées dans sa vie, Alex et Bridget qui ont été de vrais rayons de soleil, de vrais bols d’oxygène dans ce roman noir et étouffant.

Niveau de l’écriture, il est incontestable que celle-ci est remarquable. On sent un vrai talent de conteur dans le chef de Ellory qui exprime des idées simples de manière magistrale. Par contre, je reproche à l’auteur trop de longueurs, des pertes de temps sur des détails insignifiants qui feront lâcher l’intérêt du lecteur qui trouvera sa lecture par moments ennuyante.

« Ça me fait penser qu’on ne peut rien faire dans la vie hormis la vivre du mieux possible, et si on fait quelques erreurs au moins on les fait en essayant de faire quelque chose de bien, ou quelque chose de mieux, ou au moins en cherchant au moins à trouver un peu de réconfort et d’amour là où le peut même si les pasteurs appellent ça un péché. » (page 146)

En conclusion, cette lecture fut la découverte d’un auteur talentueux mais malheureusement je n’ai pas été complètement séduite par ce premier roman noir qui reste trop lent et manque trop de suspense à mon goût. J’ai alterné les moments d’engouement et d’ennui et malheureusement ce n’est pas ce que j’attends d’un bon thriller qui doit me porter d’un bout à l’autre du récit, ce qui est loin d’être le cas ici.

Note finale : 7.4/10

  • Histoire : 6.7/10 (pas assez de suspense, un roman trop lent pour un thriller)
  • Personnages : 7/10 (Joseph, le narrateur, est un personnage complexe mais qui ne m’a pas séduit… contrairement aux deux femmes de sa vie qui ont apporté un peu de soleil dans ce monde trop noir à mon goût)
  • Écriture : 8.5/10 (une écriture remarquable mais trop de longueurs qui ont ralenti mon rythme de lecture et lâché mon intérêt par moments)
Je remercie le Livre de Poche pour la confiance qu’ils m’ont accordée dans le cadre de ce Prix des Lecteurs 2010 « polar ».

Pour d’autres avis : Bibliomania

Seul le Silence de R.J. ELLORY (VO : A quiet belief in angels)
Aux Éditions Sonatine (2008) et au Livre de Poche (2009)
602 pages

Commentaires

  1. Pour moi, ce livre a été un véritable coup de coeur... je suis complètement entrée dans l'atmosphère... comme de quoi chaque lecture est différente... 4 mai 2010 21:40

  2. Nos avis sont très semblables.
    J'avais beaucoup aimé l'écriture, sans réussir à vraiment rentrer dans l'histoire. 4 mai 2010 22:15

  3. J'ai failli l'acheter pour une amie chez qui j'allais vendredi dernier mais je trouvais l'histoire un peu dure d'après la 4e de couverture.
    Quand je lis ton commentaire, je me dis que j'ai bien fait de m'abstenir et de lui prendre Mystic River et Shutter Island de Lehanne ! :) 4 mai 2010 22:15

  4. Merci pour cette chronique complète et toujours aussi plaisante à lire. Dommage qu'il soit si difficile a priori de s'immerger dans l'histoire. Je verrai a découvrir l'auteur avec un autre titre. 5 mai 2010 08:23

  5. Je n'ai pas encore découvert cet auteur mais j'ai acheté son tout dernier roman en GB: The Anniversary man. Je compte donc remédier à cette impardonnable lacune. 5 mai 2010 14:08

  6. Il est dans ma PAL mais j'espère qu'il me plaira plus qu'à toi ! Affaire à suivre. 5 mai 2010 20:09

  7. Dommage que tu n'ai pas aimé complétement le livre mais il faut dire aussi que c'est assez particulier quand même. 6 mai 2010 11:46

  8. Merci pour ce billet très complet. J'avais entendu parler de cet auteur. Je pense que je me laisserai tenter un de ces jours ! 18 mai 2010 15:29

  9. J'ai adoré ce bouquin, et je veux surtout lire les prochains livres de cet auteur. 21 mai 2010 14:37

  10. J'ai beaucoup aimé ce roman, remarquablement bien écrit. Mais c'est vrai qu'il est loin d'être un thriller au suspens haletant. 13 août 2010 18:19

  11. Une interview exclusive d'Ellory publiée aujourd'hui sur mon blog si cela t'intéresse d'en savoir plus sur lui et sa méthode d'écriture. 5 octobre 2010 11:05

Laissez un commentaire

29 mai 2016 00:00