La malédiction d’Old Haven

Entre deux lectures « polar », une petite aventure fantastique pour se détendre… mais attention, ce n’est pas de tout repos dans le petit village de Old Haven 😉

Quatrième de couverture.

1723, Gotham. Mary Wickford, jeune orpheline à la beauté flamboyante, quitte le couvent et les soeurs qui l’ont recueillie dix-sept ans plus tôt.
En route vers l’est, la jeune fille s’arrête dans le vieux village d’Old Haven où règne une atmosphère lourde de secrets. Sans jamais être venue, elle connaît ces paysages de brumes et de ténèbres…
C’est ici que fut brûlée vive, jadis, une sorcière du nom de Lisbeth Wickford…

Mon avis.

Encore une fois, une belle découverte livresque dans un monde magique et envoûtant plein de faux semblants et de troublantes révélations.

L’histoire est captivante bien qu’il m’ait été difficile de rentrer dedans. Dès le début du livre, je trouvais le tout un peu nébuleux, je ne voyais pas bien où l’auteur cherchait à m’emmener. Beaucoup de secrets, de non-dits et de zones d’ombres qui ont fait que j’ai eu du mal à accrocher.
Cependant, plus j’avançais dans ma lecture, plus les choses s’éclaircissaient et j’ai vraiment apprécié le monde magique que Fabrice Colin a imaginé : dragons, sorcières et inquisition avec un empereur mégalo en recherche du pouvoir absolu, on tenait vraiment les ingrédients idéaux pour une histoire pleine de suspense et d’aventures.
L’immersion s’est faite petit à petit, un peu comme Mary Wickford, notre héroïne, qui dès le début de son aventure, se retrouve assez perdue dans un monde dont elle ignore tout. Elle a en effet passé les dix-sept premières années de sa vie dans un couvent, quasiment coupée du monde, orpheline ignorant tout de ses origines. On évolue donc en même temps qu’elle à la découverte de ce monde insoupçonné. Certains éléments m’ont plus (dragons, sorcières, sortilèges,…), d’autres moins (le monde des « Domilites », ces femmes qui vouent un culte à d’horribles créatures du monde souterrain et qui se transforment au fur et à mesure du temps).

**spoilers**
J’ai été un peu déçue par le « final », la « grande bataille » que tout le monde attendait que j’ai trouvé un peu bâclée vu que tout est réglé en quelques pages seulement alors que vu les pouvoirs de Mary mais également ceux de l’Empereur, je m’attendais à quelque chose de plus fort, de plus stressant, à la hauteur du suspense qui augmente au fil des pages et de son apprentissage mais aussi de la férocité des attaques de l’Inquisition.
De plus, si j’ai un reproche à faire au récit, c’est de ne pas aborder l' »après-Empereur mégalo » : c’est bien beau de renverser le pouvoir en place, surtout quand il est injuste et ignoble mais il est encore mieux de savoir ce qu’il va devenir de la ville dévastée de Gotham (chaque fois, je n’ai pu m’empêcher de penser à Batman ^^) et comment va se reconstituer le pouvoir… C’est un peu facile pour Mary et ses amis, après avoir libéré le peuple du joug de l’Empereur, de repartir et de laisser tout en plan ainsi.
Peut-être aurons-nous une réponse dans la suite des aventures de Mary et Thomas dans Le Maître des Dragons (les quatre premières pages sont disponibles en fin de roman… comme à mon habitude, je ne les lis pas, j’attends le livre ^^). En tout cas, je l’espère.
**fin spoilers**

Les personnages sont extrêmement bien construits et très attachants. Dès qu’on rentre dans le cercle d’amis de Mary (notamment la Fraternité d’York), on ne peut que les apprécier tellement ces personnalités se diversifient les unes des autres et apportent chacune une dimension supplémentaire dans la compréhension du monde magique et des secrets qui entourent Mary. On apprend également au fur et à mesure de l’histoire à connaître les aïeules de Mary, notamment Lisbeth, sa grand-mère, un personnage qui malgré son absence revêt une importance capitale dans le récit. J’ai aimé lire l’histoire de ses aventures à travers le journal qu’elle avait laissé à l’attention de sa descendance.
Mis à part Mary, l’héroïne féminine courageuse prête à endosser la destinée de toute une lignée de sorcières, j’ai beaucoup aimé certaines personnages comme Jack ou encore Thomas Goodwill que je n’arrêtais pas d’identifier à Orlando Bloom dans Pirates des Caraïbes.

Au niveau de l’écriture, j’ai été assez séduite par celle de Fabrice Colin que j’ai trouvée très rythmée et dynamique. En fait, je n’ai pas vu les pages s’égrainer et je suis arrivée assez facilement à la fin de ce pavé de 660 pages sans que je le trouve trop long ! Que du contraire, à la fin, j’en avais même un petit goût de trop peu.
Beaucoup de dialogues, des descriptions justes et pas trop longues ni ennuyeuses, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir lors de cette lecture qui convient parfaitement aussi bien aux adolescents (vu que le livre est d’abord sorti dans la collection jeunesse Wiz d’Albin Michel) qu’aux adultes.

En conclusion, vous l’aurez compris, j’ai vraiment apprécié la lecture de la malédiction de Old Haven, livre plein de rebondissements qui ne vous laissera pas indifférent ! N’hésitez pas, lisez-le, dévorez-le même !

Note finale : 9/10.

  • Trame/Intrigue : 8.5/10 (un monde vraiment magique à découvrir, même si j’ai pas accroché à tous les aspects)
  • Personnages : 9/10 (une brochette de personnages hauts en couleur qui ne vous laisseront pas indifférents)
  • Écriture : 9.5/10 (un style qui conviendra aussi bien aux adolescents qu’aux adultes)
Je remercie les Éditions du Livre de Poche pour cette découverte dans le cadre d’un partenariat avec le site Livraddict.

Pour d’autres avis : Bibliomania

Pour terminer, un passage qui m’a plu (pages 661 et 662)

« L’amour est un trésor et cette femme en est le parfait réceptacle : le coffret serti de diamants que convoitent tous les pirates véritables.
Mary m’a ensorcelé.
Il semblerait que ses belles et mortelles ancêtres – louées soient leurs noms – aient toujours produit chez les êtres qu’elles rencontraient un effet comparable. Elles sont de ces femmes qui font naître des passions et les doutes, les cataclysmes et les guerres. Elles sont de ces femmes qui font naître des histoires. »

La malédiction de Old Haven de Fabrice Colin
Aux Éditions Albin Michel (Wiz), 2007 et aux Éditions Le Livre de Poche en 2009
662 pages pour la version poche.

Commentaires

  1. Haaaaaaaaaaaaaaaa j'ai encore 10000 fois plus envie de le lire maintenant !! J'suis trop contente de ton avis et je pense que je vais vite me l'offrir si je peux :)) 25 mars 2010 23:01

  2. Tout comme toi, j'ai beaucoup apprécié cette lecture sans pour autant accrocher à tout. J'ai apprécié le côté mystérieux des Domilites mais je pense que j'aurais moins aimé s'ils 'était agi d'un film (ça aurait sûrement été trop dégoûtant à voir ces créatures!) mais je n'ai pas aimé le personnage de l'Empereur. de plus, comme tu le signale, la fin est un peu "bâclée", on aimerait savoir ce qu'il va advenir de cette ville dévastée. Surtout que la dévastation est décrite de telle sorte qu'on a l'impression qu'il ne reste plus rien ni personne alors que ce n'est pas ce qui est dit à al fin du roman 25 mars 2010 23:10

  3. Encore une fois je regrette de ne pas l'avoir pris ! Il est dans ma wish-list !!!! Il me le faut ^^ 26 mars 2010 12:11

  4. Je ne lis pas en détails, les avis positifs m'ont donné envie de le mettre dans ma LAL... verdict bientôt j'espère ! 26 mars 2010 12:49

  5. Chouette! Une lectrice convaincue de plus! J'attends avec impatience la suite :) 26 mars 2010 14:22

  6. Cool, un avis positif... je l'ai envoyé à ma swappée pour le swap HP (le lien, c'est l'histoire de sorcières, si tu le cherches!) 28 mars 2010 16:43

  7. je ne savais qu'il était sorti en poche. ça me permettra de le lire à moindre coût. merci pour le conseil (j'ai sauté les spoilers, je me réserve la surprise) 29 mars 2010 10:38

  8. J'ai adoré cette lecture !! Je l'ai acheté par hasard et je ne regrette pas !! 29 mars 2010 19:45

  9. Il est dans ma PAL depuis une éternité, je sens qu'il ne va plus y rester longtemps après avoir lu ton avis! 30 mars 2010 13:24

  10. Ce sera je pense mon premier Fabrice Colin. Merci de m'avoir donné envie ;o) 30 mars 2010 21:33

  11. je suis bien tentée, ça fait un moment que je le regarde. De Fabrice Colin j'ai adoré Les vampires de Londres... 27 mai 2010 13:05

  12. Un déception pour ma part! Un mauvais dosage, trop maladroit... Dommage! 14 mars 2011 02:12

Laissez un commentaire

16 August 2018 04:17