La fabuleuse histoire des lunes de Pandor, tome 1 : Abragadagascar

Décidément, je vais de surprises en surprises pour ce premier mois de l’année !
Suivez-moi dans une aventure magique qui vous emportera loin de la grisaille et du froid que nous connaissons actuellement : envolez-vous pour Abragadascar !

Quatrième de couverture.

Depuis qu’il a été recueilli enfant, Épiphane vit dans un îlot perdu au milieu de l’océan infini. Mais à quinze ans, bravant les interdits, le jeune orphelin part en quête de son père. Au hasard de ses rencontres, il se découvre des pouvoirs d’un futur grand magicien et embarque sur l’île fabuleuse d’Abracadagascar, pour rejoindre le plus grand centre de magie ancestrale au monde. Dans une nature luxuriante et nourricière, Épiphane découvre un univers prodigieux, où un arbre immense va abriter son initiation…

Mon avis.

Découvrir un nouvel univers magique, c’est quelque chose qui me plaît énormément ! J’adore me plonger dans un nouveau monde plein de nouveaux concepts, de nouveaux mots abracadabrants,… c’est un pur plaisir !
C’est donc avec une joie immense que j’ai découvert ce premier tome des lunes de Pandor dont les coupines de Livraddict m’ont tant parlé en des termes élogieux.

Alors, conquise ? Je dirais oui et non…

Oui, car j’ai adoré m’immerger dans ce nouvel univers, au soleil en plus… vu les temps qui courent, ça ne se refuse pas ! J’ai aimé les personnages et le style de l’auteur. Je reviendrai sur chacun de ces points.

Mais… dans ce premier tome, j’ai trouvé qu’on était fort fort proche d’un univers que je connais très bien pour l’avoir lu (et relu pour certains tomes) et apprécié, celui de Harry Potter.
L’auteur y fait d’ailleurs un petit clin d’œil dans son livre, vraiment sympa !
En attendant, bien que l’histoire semble prendre des chemins différents en fin de tome 1, on notera quand même quelques similitudes comme :

  • Un jeune magicien (Harry ou Épiphane) qui s’ignore avant d’avoir atteint l’adolescence et qui est orphelin.
  • Un monde magique pratiquement inconnu par les gens sans pouvoir, qu’ils soient Moldus (HP) ou moazis (Pandor).
  • Les deux se rendent à une école de magie où les jeunes sont répartis dans « des maisons » pour HP (Serdaigne, Gryffondor,…) , par groupe de 8 (prenaos) pour Pandor (Filus Aquarti,Golden Dawn,…).
  • La figure du parrain qui revêt une importance particulière dans les deux sagas.
  • Le Chemin de Traverse retrouve à peu près un équivalent dans les « Comptoirs de la Guilde ».
  • Un méchant sorcier à combattre qui s’entoure de partisans, Mange-Morts (HP) ou Dahals (Pandor).
Mis à part ces quelques similitudes de base, il semblerait que les deux sagas prennent bien des chemins différents.
Vers la fin du tome 1 de Pandor, on sent bien que les autres tomes lui seront directement liés. ce n’est pas comme dans HP, où les quatre premiers tomes peuvent se lire de manière totalement indépendante.

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le tournant que prenait le livre quand Kymian entre en action. Je dois dire qu’au moment où je lisais ces pages, je m’apprêtais à reprocher au roman d’être trop prévisible. Pour moi, la boucle était bouclée, j’avais tout compris !
Eh bien, quelle erreur d’avoir pensé ça ! Quelques pages plus loin, revirement de situation total : l’histoire prenait un tour bien plus intéressant que prévu.
Difficile de vous en dire plus sans vous spoiler, mais il est certain que cela devrait vous plaire !

Le monde magique développé par Ménéas Marphil laisse rêveur : on imagine sans peine les décors chauds et magiques. On sentirait presque l’odeur des cocotiers et le soleil nous chauffer la peau.
J’ai été un peu déboussolée au départ par tous ses nouveaux termes magiques, cette nouvelle mythologie. Ceci dit, vu que pour Épiphane, tout est une grande découverte également, on prend plaisir à le suivre dans cette aventure !

Niveau personnages, il y en a un florilège dans ce premier tome : hauts en couleur et plutôt sympathiques pour la plupart ! On rencontre quelques méchants mais pas assez longtemps pour se faire vraiment une idée sur leur « capital méchanceté » (à part la Mère Pélagie que j’ai vu comme une vieille matrone dès le départ, pas vraiment soucieuse des orphelins qu’elle a sous sa garde et Sarpédon qu’on imagine vraiment méchant bien sûr).
Épiphane apparaît vite comme un personnage attachant et très puissant et forcément on se prend vite au jeu de le suivre et de le voir triompher.
J’ai hâte de voir évoluer le petit groupe des Filus Aquarti dans les prochains tomes et surtout la relation Épiphane/Kymian qui peut être un point fort de cette saga si elle est bien exploitée ! À voir par la suite !
(Et aussi celle de Épiphane/Aelys… juste parce que je suis curieuse ^^)

L’écriture de l’auteur est parfaite : aérienne, fluide et très agréable. Des chapitres courts, qui se lisent très vite avec de bons dialogues et des descriptions qui répondent à ce qu’on attend d’elles : qu’elles nous fassent rêver sans ralentir notre rythme en étant trop longues et ennuyeuses ! Pari 100 % réussi !

En bref, une belle découverte que je vous recommande chaudement ! Un univers magique ensorcelant qui vous fera voyager dans tous les sens du terme.
Je lirai avec grand plaisir les autres tomes de cette saga qui a piqué ma curiosité quant à la suite des évènements !

Note finale : 9.1/10

  • Trame/Histoire : 8.7/10 (un monde magique à explorer sans attendre mais dont le début coïncide un peu trop à mon goût avec le célèbre sorcier anglais)
  • Écriture : 10/10 (rien à redire !)
  • Personnages : 8.5/10 (difficile de pouvoir encore juger la qualité des personnages sur ce premier tome qui introduit avant tout l’univers de Abracadagascar)
Je remercie les Éditions Au Diable Vauvert pour cette belle évasion dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict.

Pour découvrir d’autres avis de Livraddictiens : Bibliomania

La fabuleuse histoire des lunes de Pandor, tome 1 : Abragadagascar de Ménéas Marphil
Au Diable Vauvert, 2008
439 pages

Commentaires

  1. c'est le prochain livre sur ma liste des urgences à dévorer et tu n'as fait que décupler mon appétit !!!!!

    Wahou, j'ai une de ces faims ! 25 janvier 2010 21:43

  2. quelle belle note. il file sur ma liste celui-ci :) 25 janvier 2010 22:28

  3. Les tomes suivants ne te décevront pas, on continue dans le magique et le merveilleux :D 25 janvier 2010 22:47

  4. Une belle découverte pour tout le monde je crois !
    La suite va tout autant te plaire je pense. 25 janvier 2010 22:48

  5. Argh, encore une série qui a l'air très intéressante (après Fablehaven) !

    Merci pour cet avis :) 25 janvier 2010 23:45

  6. Je crois qu'il va falloir que je l'ajoute à ma Wish-list ! Vous êtes diaboliques les filles ! :) 26 janvier 2010 00:16

Laissez un commentaire

17 décembre 2014 00:16