NightWorld, tome 1 : Le secret du vampire

Et voilà, déjà de retour avec cette nouvelle saga de L.J. Smith, NightWorld, dans le cadre d’un partenariat entre le site Livraddict et les Éditions Michel Lafon.
Tout de suite, mes impressions sur ce premier tome !

Quatrième de couverture.

Le Night World ne se limite pas à un endroit précis. Il nous entoure. Ses lois sont très claires : sous aucun prétexte son existence ne doit être révélée à qui que ce soit d’extérieur. Et ses membres ne doivent pas tomber amoureux d’un individu de la race humaine. Sous peine de conséquences terrifiantes. Découvrez ce qui arrive à ceux qui enfreignent les règles…

Il n’y a plus aucun espoir pour Poppy : sa maladie est incurable. Elle se prépare donc au pire. Jusqu’à ce que James, le plus beau garçon du lycée qu’elle aime en secret, lui fasse le plus fabuleux des cadeaux : un baiser vertigineux qui lui donne accès à son âme. Elle apprend ainsi que James partage ses sentiments depuis toujours, mais fait partie du Night World.
Bravant les interdits de son monde, le jeune homme propose à Poppy de le suivre jusqu’à la mort, et même au-delà. Mais il lui faudrait pour cela devenir un vampire…

Mon avis.

Une nouvelle saga, mais toujours les mêmes reproches à faire à L.J. Smith !
Et pourtant, j’avoue, j’ai adoré ! Encore de la bit-lit, encore une histoire d’amour vampire – humaine mais j’ai retrouvé ici un nouveau monde à explorer : le NightWorld

Poppy est malade et sa maladie est incurable. Elle le sait, elle va mourir.
Son ami, James, dont elle est discrètement amoureuse refuse cette situation et décide de lui révéler son secret, même si c’est interdit et qu’il risque gros : le plus important pour lui, c’est sauver Poppy à n’importe quel prix…

Rien de bien original dans cette histoire mais pourtant, la sauce prend bien. On se retrouve vite plongé dans ce livre dont – il faut bien l’admettre – les pages se tournent d’elles-même !
L.J. Smith a, comme Stephenie Meyer, un pouvoir de nous attirer dans son monde mais contrairement à cette dernière, on a l’impression qu’elle nous embarque juste aux frontières, nous laisse pénétrer un peu puis après le voyage s’arrête là. C’est frustrant !
On reste en surface et c’est bien dommage. C’est ce qui m’a le plus déçu dans ce roman, c’est de ne pas avoir pu gratter en-dessous pour glaner des informations supplémentaires aussi bien sur cette nouvelle mythologie à explorer mais également sur les caractères respectifs des personnages.
Tout va trop vite, on regrette que le voyage ait été si court et de ne pas avoir visité plus avant les merveilles cachées de ce nouveau monde !

En même temps, il s’agit peut-être (et j’espère ne pas me te tromper) d’un premier tome introductif à cet univers du NightWorld, un tome servant juste à présenter les personnages, placer le décor, introduire l’humaine dans le monde interdit et nous donner envie de lire la suite !
Et si c’est bien ça, c’est réussi… Je meurs d’envie de me procurer le second tome qui vient de sortir en librairie !

Je vais vous faire un rapide détail des choses qui m’ont un peu déplu et qui manquent, selon moi, de profondeur :

  • Le NightWorld : c’est le titre de la saga et pourtant, dans ce premier tome, on ne fait que l’effleurer. On sait qu’il y a un monde caché, des créatures de la nuit (vampires, sorcières, métamorphes et autres loups-garous), on sait qu’il y a des règles à ne pas transgresser et des Anciens qui les édictent… Et puis ? Ben, rien ! J’avais justement envie de voyager dans ce nouveau monde et j’espère que le tome 2 m’y emmènera !
  • La révélation de James à Poppy : plus risible, tu meurs ! J’ai même pensé : « mais, qu’est-ce que c’est que ça pour une mascarade ? On est dans une mauvaise série B ou quoi ? ». Là, encore, ça arrive trop vite. J’aurais préféré que la révélation se fasse en douceur, voire même que Poppy le devine d’elle-même. De plus, j’ai trouvé que cette dernière acceptait facilement cet état.
  • La manière dont les choses se déroulent avec Ash, le cousin « taré » de James : tout tient en même pas 60 pages, trop trop rapide !
Bref, l’histoire aurait pu être améliorée si l’auteur avait veillé à approfondir certains détails, mais je commence à penser que c’est simplement le style de L.J. Smith, à savoir aller directement à l’essentiel, sans passer par des détours (on n’aime pas quand il y a trop mais là, visiblement, les raccourcis sont trop nombreux)

Pour les personnages, malheureusement aucun de m’a vraiment séduite. J’ai apprécié lire leurs aventures, mais je ne me suis pas accrochée spécialement à l’un d’eux.
Si vous cherchez la raison, retour au premier point : un manque de profondeur encore et toujours !
Celui qui m’a le plus ému, c’est son frère, Phil. On sent vraiment à quel point il aime sa sœur. C’est un sentiment très fort qui ressort de la lecture.
On sent que les deux personnages principaux s’aiment beaucoup également mais ça va trop vite : un jour, on est amis, le lendemain, on devient des âmes sœurs !
Sinon, Poppy m’a un peu choqué quand elle apprend le pot aux roses : elle accepte vite la situation d’accepter la proposition de James : pourtant, il emploie des qualificatifs comme sanguinaire et amoral !

Cependant, j’admets que certains passages du livre relatif à leur histoire naissante m’ont vraiment plu et que la midinette en moi s’est réveillé en lisant ces mots :

« On n’aime pas une fille pour sa beauté mais parce qu’elle chante une chanson qu’on est le seul à comprendre » (page 80)

Là, encore, Poppy m’exaspère : elle se plaint que James ne lui ait pas dit « Je t’aime »… Mais les filles, entre ces petits mots et un « je t’aime », vous préférez quoi, vous ?

L’écriture est également simpliste dans cette nouvelle saga. Toujours ce rythme rapide, cette dynamique imposée par des dialogues abondants et des descriptions sommaires. Encore une lecture qui ravira la tranche d’âge ciblée : les ados !
Je pense maintenant être assez habituée au style de l’auteur pour qu’il ne devienne plus une gêne dans ma lecture. Oui, certes, j’aurais aimé que ce soit plus construit au niveau style mais je me suis laissée captivée par le fond… So is it so important ?

Au final, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Poppy et James et j’ai hâte de me plonger dans le tome 2 pour en apprendre plus sur ce monde de la nuit !
On se laisse vite emporter par l’intrigue, L.J. Smith aura au moins réussi le pari d’attirer son lecteur avec elle au point d’oublier les travers qui lui sont (continuellement) reprochés !
En consultant la fiche Wikipedia de l’auteur (en anglais), j’ai pu voir qu’il y avait 10 tomes pour cette saga (le 10ème va sortir en juillet 2010 aux USA), ça promet donc de belles heures devant nous pour découvrir ce fameux NightWorld !

Note finale : 7.8/10

  • Intrigue : 9/10 (une nouvelle mythologie vampirique à découvrir malgré le manque de profondeur)
  • Personnages : 7.5/10 (ma déception, je n’ai malheureusement pas réussi à m’attacher à l’un d’eux (même pas au vampire, dis donc!))
  • Écriture : 7/10 (un style simple avec beaucoup de dialogues. Un rythme rapide qui vous empêchera de sortir la tête du livre avant d’avoir atteint la dernière page !)

NightWorld, tome 1 : Le secret du Vampire
de L.J. Smith (VO : Secret Vampire)
Aux Éditions Michel Lafon, 2009
282 pages

Je remercie les Éditions Michel Lafon pour m’avoir permis de découvrir cette saga dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict.

Pour découvrir les avis des autres livraddictiens : Bibliomania

Commentaires

  1. Il faudrait peut-être essayer la version originale. Si ça se trouve ce sont les traductions françaises qui sont plates comme bien souvent dans ce genre de livres ou dans les séries doublées. 21 janvier 2010 00:49

  2. Nos ressentis sont effectivement très proches. J'avoue que ce qui m'a le plus manqué, c'est une bonne bagarre, ça m'a paru trop facile. J'attends de voir ce que réserve le tome 2. 21 janvier 2010 09:55

  3. je les ai vu à france loisirs. Mais j'ai un trop mauvais souvenir de journal d'un vampire pour remettre des sous dans ses livres je l'eprunterais p't' un jour dans une bibliothèque.

    Par contre j'aime beaucoup les couvertures !!! 21 janvier 2010 10:45

  4. pour le moment je lis journal d'un vampire tome 2, mais apres, pourquoi pas... ;) 21 janvier 2010 11:13

  5. C'est marrant, on a peu prêt tous le même ressenti et pourtant on ne peut s'empêcher de tourner les pages et de vouloir le 2. 21 janvier 2010 14:58

  6. J'essayerais de voir s'il est à la bibliothèque de mon quartier, car il a l'air sympa ... mais je ne suis pas sure d'accrocher, alors prudence ^^
    En tout cas il a rejoins ma LAL :-)
    Bonne soirée !! 22 janvier 2010 19:03

  7. je partage complètement ton avis , cet ouvrage aurait gagné à avoir un peu plus de profondeur mais cela reste une lecture sans prise de tête !! 29 janvier 2012 17:05

  8. J'ai vraiment adoré ce livre malgré le manque de longueur je pense mais je suis de ton avis a 100 % J'ai quand même hâte de me plonger dans la suite ^^ 29 décembre 2014 20:05

Laissez un commentaire

28 mai 2016 21:51