Lombres

Cette année 2009 aura été riche en découvertes, j’aurais eu la chance de la commencer par une saga coup de coeur (Twilight) et de la terminer sur des chapeaux de roue, avec ce récit incroyablement imaginatif et divertissant de China Miéville ! À découvrir d’urgence !


Quatrième de couverture.


Par une entrée dérobée, Zanna et Deeba pénètrent dans la ville délirante de Lombres. Ici sont échouées les choses perdues ou cassées de Londres et même quelques-uns de ses habitants, comme Brokkenbroll, le patron des parapluies cassés, ou Hemi, le garçon à moitié fantôme.
Lombres, c’est Londres de l’autre côté du miroir, une ville merveilleuese aux charmes étranges qu’un sombre nuage nommé Smog rêve de détruire. Une ville effrayée qui attend un héros…


Mon avis.


Pas la peine de tergiverser, autant annoncer la couleur directement : ce livre est pour moi un vrai coup de coeur !
Et pourtant, ce n’était pas gagné, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire dès les premières pages. Un style vraiment simple, je sentais le roman pour ado à plein nez.
MAIS… une fois passé le Zarbe et ayant les deux pieds bien ancrés de ce Lombres (transville, ville miroir de Londres…), ce monde complètement loufoque où tout est logique et rien n’a de sens en même temps, impossible de m’arrêter, j’étais complètement hynotisée par le récit ! Lombres, c’est un monde créé à partir des objets dont plus personne ne veut à Londres mais en même temps, c’est à Lombres que sont créées toutes les idées qui se retrouvent à Londres (comme la Grande Roue), vous suivez toujours, n’est-ce pas ?!


L’univers mis en place par Miéville dans ce récit est complètement hallucinant, dingue et magique. C’est le premier récit « ado » de l’auteur et avec un imaginaire aussi fécond, j’espère que ce ne sera pas le dernier !
Des parapluies cassés qui prennent vie sous nos yeux pour devenir des barapluies, l’Outrenet pour surfer sur la Toile, des bus volants, un couturier qui est coiffé d’épingles sur la tête, un garçon à moitié fantôme, des maisons faites de mool (= Matériau Obsolète d’Originine Londonienne)

ou en forme de fruit ou de tortues, des déchets domestiques qui deviennent des « animaux de compagnie »… Non, vous ne rêvez pas, bienvenue à Lombres !


On se prend vite au jeu de la découverte de cette transville… dont on découvre les différents quartiers un par un, on visite en touriste les différents endroits spécifiques de la transville : Fanthom Road, le quartier des fantômes ayant décidé de prolonger un peu leur séjour sur Terre, des forêts et jungles dans des maisons, la zone de M. Paroll, le « Roi » mégalo qui aime créer des mots et qui s’est arrogé à lui seul le droit à la parole sur son territoire où on trouve le seul téléphone en marche de Lombres !
Bref, c’est le dépaysement total et l’arrivée sur ce nouveau terrain d’exploration est un peu difficile… quand c’est la première fois !
En fait, on est un peu comme Deeba et Zanna, nos deux héroïnes qui débarquent là, on ne sait pas dans quelle monde de fous on est tombé ni ce qu’on est venu y faire !


Mais, dès lors, qu’on entre dans le délire de l’auteur et de son imagination hyper fertile, on ne peut plus décrocher du livre ou alors, trèèès difficilement… en attendant impatiemment le moment où on aura de nouveau le temps de se plonger profondément dans ses pages !


En ce qui concerne l’histoire, celle-ci est très basique : la ville est menacée par un grand méchant, une sale fumée puante – le smog – qui cherche à consumer la ville et tous ses habitants pour se nourrir.
Une prophétie annonce qu’une jeune fille va venir de Londres les sauver : c’est la Shawzzy, la petite Zanna…
MAIS… Rien ne se passe comme prévu. La Shawzzy démontre à peine arrivée qu’elle n’est pas celle que le peuple de Lombres attendait et est renvoyée chez elle avec son amie Deeba, amnésique qui plus est !
Mais ce qu’on n’avait pas prédit, c’est que la Pas-Shawzzy, Deeba, reviendrait à Lombres pour prévenir ses amis qu’un traître se cache parmi eux et qui finira par se battre contre le smog pour le bien de Lombres et de Londres !


Je ne vous en dis pas plus, peur de vous gâcher le plaisir de la découverte de ce récit surprenant, bourré d’humour et de suspense !


Vous l’aurez compris, une banale histoire où l’héroïne est encore une fille… mais le monde dans lequel elle est amenée à évoluer est tellement délirant, hors du commun et tellement bien construit (logique et non sens se côtoient perpétuellement) qu’on se laisse transporter par les pages jusqu’à la fin !
Ceci dit malgré le ton un peu « bateau » du récit, l’intrigue est rondement menée et il est difficile de savoir à l’avance quel sera le prochain rebondissement de l’histoire. Je me suis laissée surprendre à plusieurs d’entre eux que je n’avais pas vu venir !


La diversité des personnages apporte également un gros bonus à l’histoire. À chaque nouvelle apparition, on s’impatiente à découvrir la bizarrerie qui va caractériser ce nouveau personnage.
Cette diversité apporte une richesse supplémentaire au récit qui devient encore plus crédible dans un monde insensé : On apprend à connaître leurs réactions au fur et à mesure : traîtres, loyaux serviteurs, héros,… le panel des caractères présents hausse le niveau du roman d’un ton.


Au niveau de l’écriture, le style est très simple : on sent clairement que le roman a été écrit pour des jeunes adolescents. Ici, on parle comme les jeunes, on oublie la double négation (Fais pas ça au lieu de Ne fais pas ça) et on ne s’inquiète pas des tournures utilisées ! Perso, ça ne m’a pas choquée, vu que l’héroïne est une jeune ado, le contraire m’aurait peut-être plus déplu.
Ne vous attendez donc pas à un style classique ou bien écrit, c’est râpé !
Mais, moi, je m’en fous… ça m’a plus quand même, le texte en est d’autant plus vivant !


En conclusion, j’ai adoré !
Un récit captivant qui se rapproche à bien des égards au conte Alice aux pays des merveilles de Lewis Caroll pour l’imaginaire loufoque mais qui comporte néanmoins un ton sérieux quant aux problématiques abordées, notamment l’écologie. En effet, dans le récit, méchant est le Smog – ce nuage bourré de CO² qui envahit certains jours les grandes villes de nos pays – qui devient petit à petit intelligent et décide de détruire le monde en s’en nourrissant.
Tout au long de ma lecture, je n’ai pas arrêté de penser à la politique internationale de réduction des émissions de CO² dans l’atmosphère bien insuffisantes par rapport aux prédictions des scientifiques (le fiasco de Copenhague…) … Un méchant réaliste dans un monde qui ne l’est pas… enfin, pas si sûre !

Bref, une lecture qui m’a beaucoup plu et qui mérite amplement sa place dans mes coups de coeur de l’année 2009 !
Un auteur dont je ne manquerai pas de lire les autres livres (écrits pour les adultes, cette fois), avec un imaginatif qui s’apparente assez au grand Neil Gaiman, rien que ça !
Une petite perle de l’imaginaire à laisser traîner dans toutes les mains, de 12 à 99 ans ! ;)


Note globale : 9.4/10 (Écriture : 8.3/10 ; Histoire et imaginaire : 10/10 ; Personnages : 10/10)


Je tenais vraiment à remervier les Éditions Au Diable Vauvert pour cette belle découverte qui clôture en beauté mes lectures 2009 !



Lombres (titre VO : Un Lun Dun) de China Miéville
Aux Éditions Le Diable Vauvert, octobre 2009
637 pages

Commentaires

  1. Tu as raison, ça a l'air génial :) Vu que tu m'as conseillé abondamment de lire Millénium et Tara Duncan et que ça a atteri dans mon top 5 de l'année, faudra que je prenne une petite semaine de vacances pour voyager à Lombres. 31 décembre 2009 00:52

  2. ouahou j'en prends note. Ca a l'air super. 31 décembre 2009 11:09

  3. Tu m'avais déjà convaincue de le lire et ton avis ne fait que confirmer ce que je dois faire : le noter, l'acheter et l'ouvrir d'urgence ! 31 décembre 2009 12:21

  4. Je vais suivre ces éditions du Diable Vauvert qui semblent cacher de bien jolies pépites (étant moi même tombée sous le charme des maximonstres de Dave Eggers). 31 décembre 2009 13:45

  5. Je suis convaincue par ton billet et je le note ! 31 décembre 2009 14:03

  6. Noté aussi!! Juste l'idée d'une autre version de Londres me tente beaucoup beaucoup! 31 décembre 2009 18:22

  7. Je ne lis pas ton billet de suite, car j'espère que ce livre rejoindra vite ma PAL. Mais dès que je l'ai lu, je repasse ! 1 janvier 2010 20:11

  8. Hop, direction la wishlist ^^
    Merci! 4 janvier 2010 16:38

  9. ajouté à ma pile de livres à lire! 30 janvier 2010 00:30

  10. Hm, le titre vo c'est Un Lun Dun, pas Lombres, tu as fait une petite erreur en bas de ton article !

    Je suis presqu'à la fin du livre, et certaines petites choses sont floues pour moi, vu que je ne suis pas 100% bilingue, mais dans l'ensemble j'apprécie vraiment ma lecture ! C'est amusant de voir les noms français de undernet, unbrellas, etc ^^
    Pour le langage, je n'ai pas vraiment ressenti ça non plus (pas de ne..pas en anglais ^^) mais je suis moins au fait du formel et de l'informel qu'en français donc encore une fois dure à dire.

    En tout cas c'est clair que l'auteur a une imagination très fertile et que c'est un vrai plaisir à lire ! ^^ 21 septembre 2010 23:10

  11. Merci Lyra, c'est corrigé ! J'ai hâte de découvrir d'autres livres (adultes cette fois) de l'auteur ! 22 septembre 2010 13:27

  12. Ah, celui là ! Un véritable Coup de Coeur ! Il est grandiose ! D 2 juillet 2011 10:50

Laissez un commentaire

8 décembre 2014 09:38