Le Comte Karlstein

Philip Pullman, qui ne le connaît pas ?
Moi, je le connais par sa trilogie « À la croisée des mondes » mais que je n’ai toujours pas lue (et pourtant les 3 tomes sont dans ma PAL !). Quand les Éditions Gallimard Jeunesse m’ont proposé ce livre dans le cadre d’un partenariat avec le site Livraddict, je n’ai pas hésité !

Qui sait, vous allez peut-être voir pulluler des billets sur cet auteur en 2010 😉 !

Quatrième de couverture.

Un diable chasseur, deux fillettes choisies pour un horrible sacrifice, une jeune servante délurée, un célèbre bandit en fuite, des policiers comiques bien malgré eux, une auberge qui ne désemplit pas et… une comte mystérieux. Tout ce beau monde est rassemblé dans le petit village de Karlstein qui a la réputation d’être un endroit bien calme, perdu au milieu des montagnes enneigées… Bien calme, dites vous ? Plus pour très longtemps…

Mon avis.

Au départ, le Comte Karlstein était une pièce de théâtre que Philip Pullman avait écrit pour ses élèves, lorsqu’il était instituteur, mise en scène lors d’une représentation scolaire.
Je ne sais si la lecture du prologue de l’auteur a influencé ma lecture d’une quelconque manière mais c’est bien l’ambiance générale du théâtre que j’ai ressenti tout au long de cette lecture très sympathique.

L’histoire est très bien construite bien que peu originale. Le thème de l’oncle riche et méchant qui recueille deux petites orphelines, Pullman n’a rien inventé mais ça marche et on en redemande !
Il faut preuve de beaucoup d’humour avec ses personnages haut-en-couleur et très attachants : Les policiers, Cadaverezzi, Max et bien sûr Hildi !
Chacun apporte sa pierre à l’édifice dans l’avancement de l’histoire, avec sa personnalité, son caractère, sa « drôlerie ».
Chaque personnage secondaire a une petite histoire qui lui est propre et qui trouve son dénouement à la fin du récit.

La lecture est très agréable, ponctuée par cet humour, cette tendresse de Hildi pour les deux petites filles, Lucy et Charlotte, face à la cruauté du Comte Karlstein, qui est prêt à les sacrifier pour payer son tribut au Diable Chasseur, Zamiel.
On entre irrémédiablement dans l’histoire dès le début, absorbé par le récit de Hildi. Puis, lors de la seconde partie du roman (divisé en 3), on est littéralement transporté par les récits (on change souvent d’orateur) des « héros » de notre récit. J’ai beaucoup aimé ce changement d’orateur pour conter chaque étape de cette veille de la fameuse nuit des Morts où des évènements surprenants surviennent dans ce petit village suisse où d’habitude tout est si calme !
La dernière partie, de nouveau contée par Hildi, laisse place au suspens du concours de tir et au dénouement de toutes les petites histoires qui sont entremêlées au drame qui entoure les deux petites.

La fin reste prévisible dans son ensemble, bien qu’on se surprend à stresser à quelques moments et qu’on n’attendait pas certains dénouements. la grande fille de 28 ans que je suis a réussi à être surprise… ou alors est-ce mon côté femme enfant qui a ressurgi dès que je me suis plongée dans ce récit ? :)

En conclusion, j’ai passé un agréable moment de lecture avec ce livre ! Il n’y a pas grand chose à dire à part qu’on rit, qu’on se détend et qu’on apprécie le plaisir qu’il procure ! Et c’est le principal, non ?
Un petit délice à dévorer, pour les petits et les plus grands !

Note : 9/10 ! Largement mérité pour un agréable moment de détente livresque !

Je tenais tout particulièrement à remercier les Éditions Gallimard Jeunesse pour cette découverte de l’univers de Pullman (je poursuivrais sans doute ma route avec À la croisée du monde ou la saga Sally Lockhart) dans le cadre d’un partenariat avec le site Livraddict.

Le Comte Karlstein de Philip Pullman
Aux Éditions Gallimard Jeunesse (Folio Poche), réédité en 2009
248 pages.

Commentaires

  1. Je suis ravie de lire ton avis si positif, j'adore Pullman et j'attendais justement de lire ce qu'en pensaient ceux qui avaient participer à ce partenariat ! Il va vite atterrir dans ma PAL.

    Je ne peux que te conseiller de lire A la croisée des mondes, qui est vraiment la meilleure saga jeunesse que j'ai lue (oui, même devant Harry Potter, et dans ma tête, ça veut dire que c'est vraiment vraiment bien ;p), je pense que tu ne seras pas déçue !
    Sally Lockart m'a un peu moins emballée, mais c'est très sympa quand même. 1 décembre 2009 00:36

  2. Bonjour Jess, Je ne connais pas l'auteur pour ma part, mais après ta chronique, je pense que ma nièce ne devrait pas tarder à faire une belle rencontre. 1 décembre 2009 08:52

  3. Ton avis donne envie de le rajouter à ma LAL déjà bien fournie. J'ai lu la trilogie "A la croisée des mondes" de cet auteur et j'avais beaucoup aimé. D'ailleurs, ne tarde pas à t'y jeter dedans. La période hivernale est idéale pour lire ces ouvrages. Quant à celui là, je le rajoute bien évidemment ! 1 décembre 2009 10:04

  4. Merci pour cette critique !
    Il semblerait que Henry Sellick, réalisateur de 'Coraline' ou de 'L'étrange Noël de Mr Jack' ait ce roman dans ses projets pour une prochaine adaptation (plus d'infos ici : http://www.cittagazze.com/news.php?id=840).

    Amicalement,
    Haku,
    www.cittagazze.com 1 décembre 2009 22:04

  5. J'ai bien aimé ce livre, un peu moins qu'A la croisée des mondes cependant.
    Je te conseille la trilogie par ailleurs, le premier tome est vraiment génial !

    (raison-et-sentiments.cowblog.fr) 8 décembre 2009 18:31

  6. Moi aussi j'ai bien aimé et j'ai enfin réussi à écrire un avis. il sera publié demain sur mon blog! 9 décembre 2009 16:33

Laissez un commentaire

25 décembre 2016 10:14