Le cadeau du froid

« Les uns et les autres avaient appris qu’un aspect inconnu de la nature humaine se révélait dans les épreuves. Les autres s’étaient crus forts, alors qu’ils étaient faibles. Et les deux vieilles qu’ont avait jugées les plus faibles et les moins utiles avaient été fortes. » (pages 151 et 152)

Présentation de l’éditeur.

Le Cadeau du froid relate une des légendes fondatrices des tribus d’Alaska. Elle convoque une époque où la culture occidentale était inconnue de ces peuples nomades.
Lors d’un hiver des plus rigoureux, une tribu vient à connaître la faim : plus de réserve de baies, la viande se fait rare et les hommes sont trop faibles pour chasser. Pour espérer survivre, ils doivent marcher, inlassablement, laissant derrière eux les plus anciens. Comme beaucoup avant elles, deux vieilles femmes sont abandonnées au beau milieu de la grande plaine blanchie par la neige, avec deux peaux de phoque pour leur tenir chaud.
Alors qu’elles s’apprêtent à s’endormir, l’une se rappelle un lieu de son enfance, où la rivière regorge de poissons, et les buissons de lapins. Luttant contre le froid qui les mord, le vent qui épuise leurs membres fatigués, elles avancent coûte que coûte dans la plaine, réapprenant petit à petit les gestes de leur jeunesse : entretenir le feu, poser les pièges pour se nourrir, creuser le sol pour trouver les racines comestibles…
Pendant ce temps, la tribu subit toujours les ravages de la faim , et chacun s’interroge en secret sur le destin des deux anciennes, sans savoir encore qu’ils leur devront la vie.
Sagesse venue d’Alaska, Le Cadeau du froid est un merveilleux conte de courage et de survie, qui nous rappelle la richesse de l’expérience, de l’entraide et de la volonté.

Mon avis.

J’ai vraiment aimé la lecture de ce petit conte issu de l’histoire de la tribu athabaskane dont l’auteur, Velma Wallis, est originaire.

L’histoire est celle de deux vieilles femmes, abandonnées par les leurs, dans une période de rude hiver, car la tribu pense qu’elles ne font que les retarder et qu’il vaut mieux laisser là les faibles pour permettre à la majorité de survivre.
Dès le début de l’histoire, nous accompagnons donc ces deux femmes dans cette lutte de tous les instants pour leur survie. Au départ, en colère et quasiment prêtes à se résigner à leur sort, elles vont néanmoins tenter le tout pour le tout pour démontrer aux leurs qu’elles sont encore utiles et qu’elles peuvent s’en sortir, malgré leur grand âge.
Petit à petit, elles apprennent à se découvrir l’une l’autre, elles qui n’avaient en commun que leurs plaintes récurrentes auprès de la tribu, mais également les petites techniques de survie qu’elles avaient peu à peu oublié en préférant vivre dépendantes des autres.

Le courage, la volonté de ses deux femmes est admirable. On s’attache très vite à elles, à partager leurs craintes, leurs douleurs et leur réussite.

À la fin de l’histoire, pourtant, ce sont encore elles qui donnent une autre belle leçon de vie, la plus belle peut-être : le don de soi, le pardon malgré la souffrance, la douleur, l’abandon…
Personnellement, je ne sais pas si j’aurais pu en faire autant, moi la grande rancunière éternelle. Ces deux vieilles dames m’ont donné aussi une belle leçon : comme quoi, même au plus profond de nous, on peut toujours pardonner les gens qu’on aime, no mather what.

L’écriture est simple et posée, ce conte se lit très facilement. La magie des mots opère toute seule et on se laisse porter de telle manière que le livre se lit très vite, quasiment en une seule traite.

J’avoue que j’ai également craquer sur les petites illustrations qui accompagnaient chaque nouveau chapitre. On se sentait vraiment dans une ambiance de conte, magique et rêveuse à souhait.

En conclusion, ce livre est un petit coup de coeur de fin d’année, un joli cadeau à offrir à Noël à une personne chère à votre coeur ! C’est le genre de petit bijou qu’on lit facilement assis dans un fauteuil bien douillet, avec une couverture sur les genoux, devant un feu ouvert…
Une petite leçon d’humanité qui devrait réchauffer votre coeur en cette veille de l’hiver !
Je noterai ce livre d’un bon 9/10 (9/10 pour l’histoire et 9/10 pour cette écriture si légère et délicieuse).

Je remercie les Éditions JC Lattès pour cette découverte dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict.
Je vous joins également le lien Bibliomania du livre pour que vous découvriez ce que d’autres bloggeurs en ont pensé !

Le cadeau du froid : un conte de l’Alaska de Velma Wallis
Aux Éditions JC Lattès, 2009
158 pages

Commentaires

  1. Si j'avais pas déjà beaucoup de livres à lire, je pense que je tenterais ce beau conte de Noël car la critique est belle et claire. Merci pour cette découverte ! 24 novembre 2009 00:18

  2. Tu me donnes très envie, c'est sûr que je le découvrirai un jour, il s'en va de suite rejoindre ma wish-list ! 24 novembre 2009 00:48

  3. J'adore les contes surtout en cette période de fin d'année. Merci pour ton avis qui donne très envie de le découvrir. 24 novembre 2009 15:06

  4. J'ai beaucoup aimé ce conte moi aussi et comme toi, je craque pour la beauté du livre. 25 novembre 2009 10:25

  5. Ce livre fait l'unanimité apparemment! Une très belle leçon de vie dont je garderai longtemps le souvenir! 25 novembre 2009 22:08

  6. Je survole ton article car je n'ai pas encore lu le conte :) 25 novembre 2009 22:18

Laissez un commentaire

8 décembre 2014 21:01