Coraline de Neil Gaiman

Un petit retour aux peurs de notre enfance…

L’histoire.

Coraline Jones vient de déménnager et passe les derniers jours avant la rentrée scolaire à « explorer » les environs de sa nouvelle maison. Mais quand viennent les jours de pluie, dur dur de trouver à s’occuper dans cette grande maison, avec des parents toujours occupés à travailler !
Alors, Coraline décide d’explorer la grande maison et découvre une porte fermée à clé qui débouche sur un mur de briques ! Enfin, en apparence…
Lors de sa seconde tentative, en ouvrant la porte, Coraline débouche sur un monde identique au sien, avec ses « autres parents », ceux qui ont des boutons à la place des yeux !
Ceux-ci sont prêts à s’occuper d’elle, jouer avec elle et lui donner tout ce qu’elle demande… Et le piège, alors ?

Mon avis.

Comme d’habitude, avant la sortie au cinéma d’un film tiré d’un roman, je préfère toujours le lire : à tort ou à raison, me direz-vous…
J’ai donc décidé de lire Coraline (et non Caroline, s’il vous plaît) de Neil Gaiman avant sa sortie dans les salles mercredi prochain.

L’histoire est simple : une petite fille qui s’ennuie qui se retrouve projetée dans un monde identique au sien avec des parents d’apparence bizarre qui sont prêts à lui offrir tout l’amour du monde et jouer avec elle, ce que ses vrais parents ne peuvent se permettre à cause de leur travail. Mais Coraline sent vite le piège et décide de quitter ce monde bizarre…
C’est sans compter sur son « autre maman » qui décide alors de kidnapper les vrais parents de Coraline pour forcer cette dernière à rester dans son monde à elle… un monde noir et triste qui fait franchement froid dans le dos.

L’histoire est courte : 150 pages de lecture rythmée, halentante… Neil Gaiman a su insuffler à son roman un suspens pesant qui intrigue le lecteur et l’empêche d’interrompre sa lecture avant la fin…

J’ai personnellement trouvé que pour un roman jeunesse, l’atmosphère dégagé par Gaiman est lourd, froid et stressant… il donne la chair de poule !
Je comprends mieux pourquoi une amie me disait hier que si j’aimais le genre Tim Burton, le film me plaira sûrement ! À travers la lecture du livre, on sent cette touche, cet univers glacial et noir à la Burton qui nous fait frissonner sans nous faire mourir de peur !

J’ai beaucoup apprécié cette lecture et en le lisant, je m’imaginais assez bien dans quelques années raconter cette histoire à ma future petite fille (oui, on est sûr de rien mais moi, je suis sûre d’une chose, je veux une petite fille, na !) en la bordant dans son lit, le soir…
L’univers de Gaiman reprend bien les standards habituels des peurs enfantines, notamment avec la chose qui bouge sous le lit, une main seule qui se balade,. les vilains pas beaux.. et montre que si l’on est courageux assez pour affronter ces démons nocturnes, ceux-ci disparaîtront !

L’écriture est agréable, simple, compréhensible pour les plus jeunes sans virer dans le « gnan-gnan » : ainsi petits et grands peuvent profiter de cette lecture sans avoir honte qu’il soit écrit pour les plus jeunes 😉

Un joli conte que je note d’un 8/10 en espérant que le film soit à la hauteur du roman !

Bonne lecture et à bientôt sur Jess fait son cinéma pour la critique du film 😉

Coraline de Neil Gaiman
Aux Éditions WIZ (Albin Michel)
Publié en 2002 chez HarperCollins Publishers et 2003 chez Albin Michel
153 pages
Prix conseillé : 10 €

Commentaires

  1. J'ai vu le film récemment et j'ignorais qu'il était basé sur un livre. Vu la façon dont tu en parles, l'adaptation cinématographie m'a l'air très réussie... 6 juin 2009 20:34

  2. Coucou, je viens de me rendre compte que tu es la webmistress de ce blog littéraire que j'adore :)je t'admire beaucoup.
    En ce qui concerne Coraline, tu me donnes envie de le lire, je vais essayer de me le procurer.
    biz 7 juin 2009 15:18

  3. Le prochain sur ma liste à acheter ! Je viens de finir Nobody Owens que j'ai adoré ! 8 juin 2009 17:21

  4. Je découvre à l'instant ton blog, qui a l'air vraiment chouette! Je me réjouis de le découvrir plus en détail dans quelques semaines quand j'ai fini mes travaux de fin d'année et quand ma santé se porte mieux (j'ai attrapé un gros refroidissement il y a quelques jours...). Et merci pour ton commentaire laissé sur mon blog il y a quelques semaines;) je viens de le lire;) 9 juin 2009 17:04

  5. @ Hermione : Merci beaucoup ! Beaucoup de courage pour finir tes travaux et de bons résultats ! Sinon, d'ici là, soigne toi bien et passe quand tu veux, tu es la bienvenue sur mon "espace littéraireé ;) ! 9 juin 2009 17:18

  6. Je vais y aller de mon petit commentaire!! Neil Gaiman est un de mes auteurs chouchous, j'ai lu Coraline, Stardust, NEverwhere et Nobody Owens bien sûr. Son talent est remarquable mais ses livres jeunesse ont une part obscure qui les rendent originaux. Le film Coraline est super surtout en 3D, et pour ma part je l'ai préféré au roman car comme tu le dis si bien, Coraline le livre reste stressant et il est beaucoup plus sombre que le film!!! 23 juin 2009 18:12

  7. @Lael : j'ai A-D-O-R-É le film ! Perso, moi qui suis super réticente quand il s'agit d'adaptations - la déception est toujours au bout, en général... - là, c'était une vraie réussite !
    J'essaie de trouver Neverwhere en librairie car plus dispo sur amazon :( 23 juin 2009 19:40

  8. J'ai beaucoup aimé aussi... et j'ai hâte de voir le film! 2 juillet 2009 03:14

  9. @Karine : tu ne seras pas déçue ! 2 juillet 2009 13:40

  10. kikoo !

    Je savais pas jusqu'à quelques jours en arrière que c'était un livre, c'est pas vraiment mon style mais en souvenir d'une petite fille qui adorait le film, je le lirais un jour c'est certain.
    Belle semaine et bonne lecture.
    Florel. 10 mai 2010 14:19

  11. J'ai eu un peu de mal avec cette histoire petite, et visiblement, le temps n'a rien changé à tout ça... dommage ! 18 novembre 2011 17:05

  12. ki pe me dire la duré de lhistoire de coraline et un indice dans le texte ki le prouve 14 décembre 2011 03:40

  13. donné moi votre réponse avant le 14 décembre 2011 please please please :) 14 décembre 2011 03:42

  14. euh, si c pour un devoir, je ne peux te conseiller de le lire, c le meilleur moyen de le savoir ! En plus vu que j'ai lu ce livre en 2010, les chances que je m'en souviennent sont égales à zéro. 14 décembre 2011 20:22

  15. Du même auteur: l'étrange vie de nobody Owens 17 novembre 2013 17:51

  16. pas un coup de coeur (je suis trop vieille je crois) mais j’ai bien aimé :) 11 juillet 2015 21:50

Laissez un commentaire

19 June 2018 23:31