Tara Duncan, tome 1 : Les Sortceliers


Entre Tara Duncan et Harry Potter, pas sûr que le jeune sorcier britannique ait le dernier mot !

L’histoire.

Tara’tylanhnem Duncan est une jeune fille comme les autres… enfin à ceci près qu’elle est une sortcelière puissante qui s’ignore encore !

Les parents de Tara sont morts et c’est sa grand-mère, Isabella Duncan, qui est chargée de s’occuper d’elle.
Pourtant, une nuit, Tara voit apparaître sa mère qui lui dit qu’elle est retenue prisonnière dans la Forteresse Grise de Magister, un Sortcelier très puissant et maléfique, depuis plus de 10 ans. Selena informe alors sa fille que sa grand-mère et elle sont en grand danger, Magister est sur leurs traces !

Face au danger qui se profile, Isabella Duncan n’a pas d’autre choix que de révéler à sa petite fille sa véritable identité : Tara est, tout comme elle, une Sortcelière (= »celui qui sait lier les sorts ») et il lui revient d’apprendre à maîtriser ses pouvoirs. Envoyée sur AutreMonde pour sa protection, accompagnée de Manitou, son arrière grand-père transformé en chien suite à un sort râté, elle décide alors de se lancer à la recherche de sa mère pour la sauver.

Cependant, la puissance du pouvoir de Tara en effraie plus d’un et attise la jalousie de certains, prêts à tout pour voir tomber Tara…

Mon avis.
La découverte du monde imaginé par Sophie Audoin-Mamikonian est un véritable coup de coeur !

Je me suis retrouvée comme lors de ma toute première lecture de Harry Potter totalement éblouie par un monde magique et enchanteur.
On sent un récit construit intelligemment, pas une banale histoire voguant sur la folie lancée par J.K. Rowling. Car contrairement à ce que certains pourraient penser, non Tara Duncan n’est pas une pâle copie de Harry Potter. L’histoire de Tara avait été écrire bien avant Harry, mais n’a rencontré un franc succès auprès des éditeurs qu’une fois que le sorcier anglais a fait ses preuves auprès des chères têtes blondes…

Cependant, bien que facile à lire et très prenant, il faut reconnaître cependant que l’univers de Sophie est un peu plus complexe que celui de J.K. Rowling, avec des noms de persos ainsi que pour les créatures magiques à coucher dehors ! Les longueurs inutiles de certains noms – et leur côté imprononçables – à moins d’utiliser des raccourcis, peuvent parfois couper le lecteur de son récit l’espace d’un instant et gâcher la lecture lors d’une micro-seconde… N’est-ce pas Maître Chemnashaovirodaintrachivu ? 😉
Ce petit bémol à part, suspense, humour, émotions, une excellente intrigue sont au rendez-vous et offrent un cocktail détonnant et on en redemande !

Tara est une jeune héroïne de 12 ans très attachante, intelligente et avec un caractère bien trempé… C’est peut-être simplement ça la recette du succès, une héroïne crédible et mature pour son âge.

En conclusion, un bon 9/10 pour ce bouquin que je recommande chaudement aux plus petits comme aux plus grands 😉

À très bientôt pour le tome 2 !

Tara Duncan, tome 1 : les Sortceliers
Aux Éditions Seuil (2003)
aux Éditions Pocket Jeunesse (2007)
532 pages

Commentaires

  1. ouiiii, c'est vraiment génial comme livre, cependant, je ne suis pas d'accord avec vous:
    vous mettez 9/10, je mettrais sans esiter 10/10 voir 20/10
    par contre c'est vrai que les petits comme les grands peuvent les lirent. tous!
    aller, aurevoir! 29 mai 2009 15:47

  2. Je suis tout à fait d'accord avec Anonyme!!!ça mérite au moins 20/10,voire largement plus!!!
    moi je suis ultra fan de ce livre,et je suis assez contente que ça t'ait plu... 25 août 2009 16:27

  3. tentant... 22 octobre 2009 17:40

  4. Je suis d'accord, le livre est excellent !

    Par contre "il faut reconnaître cependant que l'univers de Sophie est un peu plus complexe que celui de J.K. Rowling", pas d'accord. A part les noms des personnages, c'est pas aussi fouillé que Harry Potter. Rowling détaille bien pleins de trucs alors que dans Tara, ça fonce tout le temps, on est dans l'action ! Et puis, les persos, 90% du temps, elle utilise les diminutifs (Tara, Chem...). 2 novembre 2009 17:47

  5. Moi j'ai trouvé les descriptions concernant les lieux beaucoup plus denses dans Tara que dans HArry. Par contre les persos de Potter sont plus exploités, dans Tara, on en apprend sur eux qu'au fur et à mesure et encore pas grand chose. 2 novembre 2009 22:49

  6. Perso, je crois que ce que que j'aime le plus de cette auteure(peut importe le livre d'ailleurs...) c'est son humour "à la Cal". Maitre Chem ne me pose pas trop de problème, mais je crois que j'ai définitivement déséepérée ma prof de français a caude de lui. Je ne me souviens plus du pourquoi du comment, mais elle faisait une tête franchement hilarante lorsque je me suis mise à parler, sans hésiter, d'Autremonde, d'Outremonde,du Dranvouglispenchir, de maître Chemnashaovirodaintrachivu, de Tara'tylanhem Ab Santa Ab Maru Duncan, Gardienne des Gardiens qui Gardent...(Vive Cal!), de Caliban Dal Salan, de Robin M'angil et de Moineau/Gloria Daavil. Mais je crois qu'elle a complètement décroché lorsque je lui ai parlé de Xoara(Pourtant, c'est la seule qui m'a fait hésiter... Mais elle est trop drole!!!!) 6 avril 2011 01:15

Laissez un commentaire

17 August 2018 03:56